Pôles d'échanges

Maître d’ouvrage

Ville de Sélestat

Maître d’œuvre

Alfred PETER Paysagiste mandataire, OTE ingénierie et IXO architecture

Dates

2018-2023

Montant des travaux

7.7 M€ HT

Nature de la mission

Mission de maîtrise d'œuvre complète

Surface

4.5 ha

Le Rhin Supérieur (Bâle/Karlsruhe) fonctionne de plus en plus comme un territoire métropolisé dans lequel les gares sont des points d’entrée stratégiques. Pour que Sélestat y tienne son rang, sa gare et son environnement nécessite un lifting sérieux. L’étude de faisabilité en a élaboré les bases, l’étape à venir doit le consolider tout en y apportant quelques innovations qui transcendent le sujet.

L’accessibilité, les parkings
L’accès par une nouvelle voie depuis le Sud pour desservir une poche de parking payante déportée au delà de la passerelle est un point fort du projet. Si le parking lui-même peut être traité de manière extrêmement sobre, (il n’a pas vocation à rester parking indéfiniment) la conduite des piétons vers l’accès au quai doit être soignée par un passage couvert, par exemple éclairé la nuit, pour créer un lien fort et effacer le sentiment d’éloignement de celui-ci.

La taille et la vocation du parvis
La construction imminente de l’hôtel sur le bord Sud contribuera à le border et effacer le côté fuyant ou liquide de cet espace; Le parvis lui-même a pour premier rôle d’être un maillon du parcours Gare/Centre Ville. Nous le voyons comme une place jardin qui, animée ou pas, est un espace agréable. Comme pour l’entrée Nord en cours de réalisation, Sélestat se dévoilera en traversant un parc ; parc qui se prolongera jusqu’au NEJE WAJ. Les 3 maisons qui obstruent l’axe Ville/Gare depuis plus de 150 ans seront englobées dans ce traitement avec en arrière pensée qu’elles finiront bien par disparaître.

La gare routière
Maillon essentiel dans le dispositif multimodal, elle semble un peu étriquée, entre le talus du passage supérieur et le parvis. En matière de transport public, il faut voir grand, même si dans un premier temps, l’espace pourrait convenir. Mas nous pensons qu’un dispositif perpendiculaire à la gare plus ouvert et extensible mérite d’être testé. Cela permettrait sans doute de donner un bord à la face Nord du parvis et contribuerait mieux à son animation. Juste une intuition, privilège de l’oeil neuf …

La fermeture de l’entreprise ALBANY
Cette actualité brûlante est bien entendu une nouvelle donne. Même si elle n’aura probablement pas de répercussion sur la première phase du projet gare, le potentiel de cette énorme parcelle doit être intégré dans une nouvelle réflexion qui mêle court, moyen et long terme. Elle ouvre une perspective de constitution d’un vrai quartier gare avec une masse critique permettant de le concevoir comme tel. Même si à court terme, cette mutation se traduit par des pertes d’emplois, cette réserve foncière permet d’envisager l’avenir de la gare de Sélestat avec une ambition visant à renforcer le rôle de la ville dans une métropole mulipolaire.

Le bâtiment de la Gare
Vaisseau amiral du quartier, de très bonne facture architecturale, mais totalement vidé de sa fonction de gare traditionnelle, il doit retrouver une fonction majeure dans le nouveau dispositif. Même si la ville n’en est ni le propriétaire, ni le gestionnaire, ce bâtiment ne peut rester à quai. Notre expérience de travail avec la SNCF nous permet d’envisager une réflexion collaborative pour lui redonner son rôle prédominant même avec une fonction autre, et d’autres investisseurs…

Le périmètre d’étude, étendu, avec sa gare routière est situé stratégiquement à l’entrée ouest du centre ville. Notre ambition est de faire de ce pôle d’échanges bien plus, un parc urbain digne d’une entrée de ville telle que Sélestat.

 

La gare aujourd’hui…

La gare aujourd’hui…

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, un aménagement structurant autour d’un parc