Cheminements doux

Maître d’ouvrage

Communauté Urbaine de Bordeaux

Maître d’œuvre

RR&A, Alfred PETER Paysagiste et Jean-Pierre CHARBONNEAU Stratégie

Dates

2013-2014

Montant de l’étude

89 400 € HT

Nature de la mission

Étude relative à la réalisation du Schéma Directeur Piétons de la Communauté Urbaine de Bordeaux

Surface

579 km²

Bordeaux : aujourd’hui, une agglomération qui marche assez peu…?

Comparativement aux autres agglomérations françaises, la pratique de la marche en tant que mode de déplacement principal est assez peu développée. Bien sûr, le constat est à nuancer en analysant plus finement la pratique selon les distances parcourues : 70% des déplacements de moins d’un kilomètre se font aujourd’hui à pied. Mais la pratique chute à moins de 25% pour les déplacements compris entre 1 et 2 kilomètres (source A’Urba).
Sans doute l’agglomération est-elle desservie par des paramètres lourds, sur lesquels l’action publique à court / moyen terme n’aura qu’une prise limitée. Une densité urbaine relativement faible, la performance relative des modes concurrents (les transports publics en urbain, la voiture en première et en seconde couronne), la tendance lourde des dernières décennies à l’allongement des distances parcourues sous l’effet de la spécialisation des territoires, etc.

…mais une dynamique à encourager et à entretenir

Pourtant, l’agglomération s’inscrit dans une vraie dynamique de réhabilitation de la place du piéton en ville :

  • Son PDU est peut-être l’un des premiers en France à avoir inscrit le principe d’équilibre « 50/50 » entre espace dévolu aux piétons et espace dévolu à la chaussée pour le (ré)aménagement des voies urbaines ;
  • De nombreuses réalisations exemplaires ont été faites en matière d’espace public, sur des lieux emblématiques (le mirroir d’eau, l’extension de la piétonisation du centre-ville) ;
  • Des projets urbains structurants, sous-tendus par une commande politique ambitieuse en matière d’éco-mobilité, à l’image du projet Saint-Jean Belcier d’Euratlantique, sont en gestation.

C’est à cette dynamique que le schéma directeur piétons doit contribuer, avec peut-être deux défis spécifiques :

  • Celui de s’intéresser à tous les territoires, et pas seulement aux centralités;
  • Celui de pouvoir agir dès le court terme, pour donner davantage de visibilité au piéton et redonner l’envie de marcher aux bordelais, sans se résumer à un plan de communication détaché de la réalité du terrain.

3-A-09 - Bordeaux - Schéma Directeur Piétons_724