Infrastructure

Maître d’ouvrage

Ville de Chambéry

Maître d’œuvre

Alfred PETER Paysagiste mandataire, Sitétudes, Interland, RR&A, Omnis et Acte Lumière

Dates

2008-2013

Montant des travaux

36 836 800 € HT

Nature de la mission

Concours restreint de maîtrise d'œuvre

Linéaire

2 km

Autre

Projet non retenu

Prendre soin de cette ville, tel est le mot d’ordre de ce projet. La proposition de rouvrir la Leysse sur une grande partie de son parcours n’est pas tant la réparation d’une maltraitance du cours d’eau, mais bien un acte de réhabilitation de la ville avec son territoire, sa géographie, son histoire.

Ce faisant, ce projet est bien plus qu’un projet d’espace public : il déclenche un processus visant à donner une perspective à toute la partie Nord de la ville et – si on inclut les mutations autour de la gare et celles que nous avons proposé sur le site de la Boisse – dessine une vision, un visage d’une ville prospère sachant allier développement et qualités spatiales.

Bien entendu cette vision se heurte à quelques habitudes bien ancrées en matière de circulation par exemple, de coups partis comme la réfection de la couverture de la rivière, ou la configuration du nouveau pôle d’échanges.

Pour chacune de ces questions nous avons proposé une solution qui nous semble apporter un plus à la situation et au projet préexistant.

Faire de ces éléments contraignants un projet urbain

Ainsi, les éléments de contraintes, autrefois relégués au rang de solutions techniques s’affirment comme des éléments de projets urbains. La Leysse retrouve une position de centralité et d’interface entre les quartiers adjacents, ménageant de nouvelles liaisons et proposant un cadre résidentiel très valorisant  pour les ensembles d’habitat. La Leysse n’est plus ignorée mais redevient le principal vecteur de  transformation identitaire du centre ville.

Sa redécouverte en fait l’un des principaux composants du paysage urbain requalifié, faisant écho dans sa linéarité à la dimension géographique de la cluse.

Associée aux avenues recalibrées et aux espaces publics connexes (place du Palais de Justice, jardin du Verney, place de la Gare, …), nous proposons que la Leysse détermine la base de la nouvelle armature urbaine qui articule l’ensemble des entités constitutives de la centralité d’agglomération.